Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

La LADDH dénonce la fermeture la Chaine de télévision EL WATAN par le pouvoir

Publié le 12 Octobre 2015 par LADDH CHLEF in LADDH

la fermeture la Chaine de télévision EL WATAN
la fermeture la Chaine de télévision EL WATAN

La ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme a appris avec stupeur la perquisition et la saisie du matériel opérées à la Chaine de télévision EL WATAN dans le matinée du 12 octobre par la police sur ordre du wali d’Alger qui a agi à la demande du ministère de la Communication , accusée d’avoir permis à Madani Mezrag de porter atteinte aux symboles de l’Etat .

Dans ce contexte Mr HOUARI Kaddour Secrétaire National chargé des dossiers spécialisés de la ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme affirme que Madani Mezrag il est protégé par la force publique dans ses activités illégales de regroupement de ses troupes dans les forêts depuis l’année 2000 selon le directeur de cabinet du Président, il est l’un des soutiens directs au Président lors des élections, il est reçu dans les salons de la République pour discuter des affaires de l’Etat, érigé en personnalité nationale. Par ailleurs, cette affaire révèle l’ampleur de l’hypocrisie du pouvoir. Il refuse de mettre en application la loi sur l’audiovisuel pour maintenir sous chantage constant les chaines de TV privées.

La ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme considère que seul un organe de régulation tel que prévu par la loi sur l'audiovisuel est légalement habilité à examiner les éventuels manquements aux règles édictées par ladite loi. Que ces mesures instruites par l'administration constituent des atteintes à la liberté d'expression et à la liberté de la presse garanties par la constitution et les conventions internationales relatives aux droits civils et politiques ratifiées par l'Algérie.

La ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme dénonce ces atteintes à la liberté d'expression et appelle à la suppression de l'Etat d'urgence de fait imposé par le pouvoir à l'encontre de l'exercice des libertés individuelles et collectives.

La ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme reste solidaire des journalistes pour l'exercice du droit à l'information et des libertés. La ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme appelle l'ensemble des acteurs de la société et des citoyens à la mobilisation à chaque fois que nos libertés sont menacées.

P/ Bureau National

Secrétaire National chargé des dossiers spécialisés.

HOUARI Kaddour

Commenter cet article