Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

«Le changement sera imposé par les femmes elles-mêmes»

Publié le 15 Novembre 2014 par LADDH CHLEF in SNAPAP

Mme Yamina Maghraoui. Présidente du Comité des femmes travailleuses du Snapap
Mme Yamina Maghraoui. Présidente du Comité des femmes travailleuses du Snapap

«Le changement sera imposé par les femmes elles-mêmes»

- Quel impact espérez-vous avoir avec ce mouvement de protestation ?

C’est la cinquième rencontre que notre syndicat organise dans le territoire national. Nous avons programmé cette action pour sensibiliser l’opinion publique sur les dérives qui sont en train de découler des mauvaises conditions de travail. Ces dérives tendent à être banalisées avec la généralisation de la précarité, notamment avec les recrutements massifs effectués ces dernières années, notamment dans le cadre du filet social et des dispositifs de pré-emploi.

Certes, ces rencontres ciblent «des communautés» au niveau local, mais nous avons, à chaque fois, le soutien de nos collègues. Les préoccupations que nous exposons concernent tous les fonctionnaires. Nous aspirons à amener les pouvoirs publics à réagir et à prendre des mesures face à ces dérives.

- Les actions précédentes ont-elles eu l’écho souhaité ?

Pas pour le moment. Les autorités n’ont pas donné le moindre signe d’un éventuel dialogue. Mais il y a des résultats concernant le soutien des autres catégories de fonctionnaires qui vivent l’enfer, à cause du mauvais suivi des dispositifs de recrutement. Le pré-emploi visait des objectifs positifs, mais le manque de suivi a fait que des milliers de jeunes, exploités, subissent des intimidations et un harcèlement continu ! Les travailleurs commencent à s’exprimer un peu partout, mais il faut du temps pour une meilleure organisation.

- Le Comité des femmes travailleuses compte-t-il entreprendre d’autres actions pour cette même cause ?

Le mois de mars sera chargé. Nous avons tracé un programme d’action pour toucher plus de monde. Nous préparons également une action de protestation pour le 8 mars.

La lutte pour l’amélioration du quotidien des travailleurs est lancée et la femme ne peut pas rester en dehors de ces actions. Elle est partie prenante du monde du travail. Et c’est avec elle que le changement viendra.


El Watan Par Fatima Arab

Commenter cet article