Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La LADDH

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) est une association nationale à but non lucratif soumise aux dispositions de la loi 12/06 du 12 janvier 2012 relative aux associations. Elle a été créée en 1985 par un groupe de militants . Officiellement reconnue par les autorités, le 26 juillet 1989, après l’ouverture politique arrachée par les événements du 5 octobre 1988../ contact : laddhalgerie@gmail.com

Communiquer sur la journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre

Publié le 19 Novembre 2014 par LADDH CHLEF in Des Droits de l'Enfant

Droits des Enfants, l’Algérie encore loin du but de la Convention relative aux droits de l'enfant
Droits des Enfants, l’Algérie encore loin du but de la Convention relative aux droits de l'enfant

A l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant du 20 novembre 2014, pour la LADDH CHLEF cette journée est l’occasion de sensibiliser l’opinion publique a la cause de la protection de l’enfance.

Pour rappel, c’est le 20 novembre a une portée symbolique puisqu'il s'agit de la date anniversaire de l'adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration des droits de l'enfant le 20 novembre 1959 et de la Convention relative aux droits de l'enfant le 20 novembre 1989.elle est rentrée en vigueur le 2 septembre 1990 et ratifiée par l’Algérie le 16 avril 1993.

La Déclaration des droits de l'enfants met l'accent sur le fait que l'enfant doit être respecté dans son individualité en tant qu'être humain, mais également protégé par sa famille et la société durant la période de fragilité que constitue son enfance. Il y est affirmé que "L'enfant, pour l'épanouissement harmonieux de sa personnalité, a besoin d'amour et de compréhension."

Si le cadre naturel de cet épanouissement est bien sûr la famille, la société toute entière a un devoir d'assistance envers les enfants pour lesquels ce cadre naturel serait défaillant.

Par delà la volonté d'affirmer le droit des enfants à grandir dans un climat serein et protecteur, cette Déclaration pose également les bases d'une société plus fraternelle et solidaire. En effet, un des postulats qui fonde la Déclaration des droits de l'enfant est que "l'humanité se doit de donner à l'enfant le meilleur d'elle-même". L'enfant représente l'avenir de l'humanité, et de l'éducation qu'il reçoit dépend notre futur à tous : "Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d'amitié entre les peuples, de paix et de fraternité universelle, et dans le sentiment qu'il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables".

Ce traité international de 54 articles énonce une multitude de droits de l’enfant fondés sur l’égalité, l’humanisme, la fraternité et la solidarité ; plus particulièrement, il révèle un concept nouveau de l’enfant, faisant de ce dernier un sujet de droit au même titre qu’un adulte.

Leur particularité vise à préparer l’enfant à l’exercice de ses droits civiques et politiques. Ainsi, la Convention des droits de l’enfant accorde à l’enfant :


– le droit à la liberté d’expression ;
– le droit à la liberté d’opinion ;
– le droit à la liberté d’association ;
– le droit à la liberté d’accès à une
information appropriée ;
– le droit à la liberté de penser, de conscience.

A cet effet la LADDH CHLEF elle a organisé le 18/11/2014 un cercle de discussion autour de la thématique suivante : « La protection de l’enfant dans la wilaya de CHLEF au regard de la convention internationale des droits de l’enfant ».

Ont participé à cette rencontre des représentants d’associations de la société civile, des psychologues ainsi 02 juristes de la LADDH CHLEF)

Mr HOUARI Kaddour président de la LADDH CHLEF a profité de cette l'occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant pour expliquer qu'il semble clair que la promotion et le respect des Droits de l'Enfant ne doit pas rester un simple idéal, mais doit devenir une réalité au quotidien, que soient enfin reconnus les droits essentiels de l'enfant : droit à la protection, droit à la santé, droit au développement harmonieux, droit à la culture, droit à l'éducation , d’ailleurs la LADDH CHLEF a toujours accordé une place significative à l'enfant au sein de ses programmes et de ses activités, qui visent notamment au développement optimal de la personnalité dès la petite enfance

Comme la LADDH CHLEF rappel que la Déclaration des droits de l'enfant met l'accent sur le fait que l'enfant doit être respecté dans son individualité en tant qu'être humain, mais également protégé par sa famille et la société durant la période de fragilité que constitue son enfance. Il y est affirmé que "L'enfant, pour l'épanouissement harmonieux de sa personnalité, a besoin d'amour et de compréhension."

Si le cadre naturel de cet épanouissement est bien sûr la famille, la société toute entière a un devoir d'assistance envers les enfants pour lesquels ce cadre naturel serait défaillant.

Par delà la volonté d'affirmer le droit des enfants à grandir dans un climat serein et protecteur, cette Déclaration pose également les bases d'une société plus fraternelle et solidaire. En effet, un des postulats qui fonde la Déclaration des droits de l'enfant est que "l'humanité se doit de donner à l'enfant le meilleur d'elle-même". L'enfant représente l'avenir de l'humanité, et de l'éducation qu'il reçoit dépend notre futur à tous : "Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d'amitié entre les peuples, de paix, de fraternité universelle, et dans le sentiment qu'il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables".

Mr HOUARI Kaddour président de la LADDH CHLEF a présenté la Situation des enfants Dans la wilaya de CHLEF en Chiffres :

• La wilaya de CHLEF elle a enregistré plus de 30 232 naissance vivants en 2013 dont

- MASCULIN 15 458

- FEMININ 14 774

• Comme la wilaya de Chlef elle a enregistré également 360 Mort- Nes

- MASCULIN 194

- FEMININ 166

• La wilaya de CHLEF elle a enregistré aussi 3 861 des décès de moins d’un An en 2013

- MASCULIN 2 081

- FEMININ 1 780

• La wilaya de CHLEF elle a enregistré plus 120 000 élèves nécessiteux en 2013

• La LADDH CHLEF elle a enregistré également 645 enfants maltraités

• 17 000 filles et garçons quittent chaque année le système scolaire sans aucune perspective

• 6000 enfants travaillent dans la wilaya de CHLEF

• 400 enfants utilisés dans la mendicité ‘’ les enfants de la rue ‘’ parmi eux les enfants de la communauté subsaharienne et les réfugiés syriens

La discussion de cette rencontre a tourné autour de trois principales questions à savoir :

  • Quelles mesures les pouvoirs publics ont entrepris sur le plan juridique, social et éducatif, pour garantir les droits contenus dans la convention ?
  • La législation nationale protège t’elle les enfants contre les multiple forme de violence ?
  • Quelles solutions apporter pour une meilleure protection juridique et sociale ?

La majorité des participants dans cette rencontre à constater une augmentation du nombre d’enfants qui sont dans l’obligation de travailler, le plus souvent dans des conditions pénibles. Qui de nous ne voit pas ces enfants qui vendent du pain, des pois chiches, des fleurs, du tabac, ou autres, dans les marchés sur les trottoirs ou carrément sur les bords des autoroutes. Et qui encore ne voit pas ces enfants, livrés à eux même dans les rues, et récupérés par les réseaux de mendicité. Des conditions qui les rendent sujets à différentes formes d’agressions sexuelles, physiques et morales, et des kidnappings.

La LADDH CHLEF persuader que l’inégalité des droits de l’enfant peut mettre en cause la cohésion sociale à l’avenir, car l’enfant, à sa maturité, prendra réellement conscience de cette inégalité de droits, de cette injustice juridique qui ont grandi avec lui et l’ont marginalisé socialement, jusqu’à le classer dans une citoyenneté bancale de deuxième zone

Dans la plupart des cas, la pauvreté, la déperdition scolaire et l’éclatement de la cellule familiale, sont les principales causes de ce phénomène grave de la détérioration des droits d’enfants.

• Les participants, tout en constatant le déficit en matière de protection de l’enfant sur le plan juridique, social et institutionnel, devant l’augmentation des différentes formes de violence, maltraitance physique, déperdition scolaire, exploitation par le travail et l’apparition du phénomène des enlèvements, recommandent une meilleur protection de l’enfant par::

  • L’incorporation des dispositions de la convention internationale dans la loi nationale, et le renforcement de celle-ci par un code de l’enfant afin de lui garantir une meilleur protection juridique , a cette effet la LADDH CHLEF se faire appel à la conformité de notre législation relative à l’enfant à la Convention des droits de l’enfant dans son intégralité et répondre à l’égalité des droits de l’enfant, à tous les enfants sans la moindre discrimination.
  • Il est important d’indiquer l’absence d’une politique réelle pour la protection et la prise en charge de l’enfance en Algérie. Un pays pourtant qui a ratifié les conventions et chartes relatives aux droits de l’enfant et aux droits de l’Homme en général, et un pays qui ne manque pas de ressources humaines et matérielles, pour garantir le bien-être de ses enfants, mais malheureusement sans aucun accompagnement concret sur le terrain.
  • Faire connaitre à l’enfant ses droits et cela à travers la diffusion et la vulgarisation de la convention, notamment en renforçant la présence de l’éducation aux droits l’Homme dans le système éducatif.
  • La lutte contre la pauvreté, et l’amélioration de l’environnement social et économique de l’enfant, afin de mettre fin au travail des enfants.
  • La formation des membres d’associations de la société civile, intervenants dans la protection de l’enfant pour une meilleure prise en charge, et la nécessité de coordonner l’action de ces derniers.
  • Associer la société civile dans l'élaboration de futures lois relatives à la protection de l'enfance notamment la LADDH
Commenter cet article